Chroniques

Cliquez sur l'un des boutons ci-dessus pour visualiser les autres textes

Le flux tendu et l'écologie.

Depuis quelques dizaines d’années, les contrôleurs de gestion ont incité les entreprises à diminuer fortement leurs stocks jusqu’à les annuler. En effet, sur le plan financier, un stock est une immobilisation, en d’autres termes quelque chose qui ne rapporte rien qui se dévalue même et qui coûte en entretien fut il minimum.
Du coup, des économistes ont mis en avant le principe du flux tendu, soit en d’autres termes la minimalisation voire la suppression de tout stock.

Par exemple, on peut en voir l’effet dans les pharmacies ou dans l’automobile.

Quand vous voulez acheter un médicament peu commun, le pharmacien le commande et vous propose de venir le chercher un peu plus tard. Entre temps ce pharmacien a pu joindre un fournisseur grossiste ou semi-grossiste qui va lui livrer ou faire livrer la boite de médicaments que vous souhaitez.
Le bilan écologique de cette façon de procéder est probablement très mauvais puisqu’il correspond à de multiples livraisons à l’unité, même si le livreur tente d’optimiser.

Un fabricant de voitures comme Renault ou PSA met en œuvre le même principe ; il n’y a plus de stock important de pièces en usine ; à la place on réalise une noria de camions transportant chaque jour l’ensemble des pièces des véhicules à assembler. Le stock classique a disparu. Le stock, si l’on peut dire, est roulant.
Ici encore le bilan écologique est particulièrement néfaste d’autant plus qu’il est rare que l’usine soit servie par péniches, bateaux ou rail !

Cette pratique du flux tendu est renforcée par l’obsolescence programmée. Si on crée sans cesse de nouveaux médicaments, de nouveaux modèles de voitures, de mobiles, etc … on comprend bien que le commerçant final ne souhaite pas stocker au risque d’avoir des invendables !
A tous les niveaux, du détaillant au fabricant, chacun a intérêt à ne pas stocker pour des raisons financières.

Pourtant, le constat du réchauffement climatique, de la perte de biodiversité, des dégâts engendrés par notre production et commercialisation intensives devraient nous inciter à donner la priorité absolue à lutter contre cela afin de préserver l’avenir de nos descendants, à commencer par nos enfants.

Facile d’entrevoir que l’abandon et de l’obsolescence programmée et du flux tendu sont des points essentiels pour préserver l’avenir de nos descendants.
Sans vivre comme des Amishs, nous pourrions au moins prendre ces deux mesures vitales. Sans doute est-ce même plus important que de lutter contre l’épidémie de Covid puisque celle-ci menace plus les anciens (*) que les jeunes.

Force est de constater que le gouvernement de la France est sourd et aveugle sur tous ces points. Le dernier coup d’éclat de Macron sur la 5G montre à l’évidence que ni le président, ni le gouvernement ne comprennent rien et continuent comme avant … vers le néant capitalistique ! (Comme dirait Salvator Dali)

(*) Pour info: je suis un ancien !

 

Valid HTML 5 CSS Valide !    page hébergée par Association-Ginux et générée par web concept en :0.044 secondes