Politique

Cliquez sur l'un des boutons ci-dessus

Richard Ferrand: Lettre à élu contestant la violence dont il est l'origine !

Bonjour Monsieur,

Vous dénoncez la violence faite aux élus de notre pays. Il est clair qu'il ne faut ni tolérer et encore moins s'habituer à celle-ci. Néanmoins vous remarquerez que cette violence s'adresse à certains élus de la majorité et non à la majorité des élus. Cette distinction devrait vous éclairer sur la nature de la violence que vous dénoncez. Les électeurs s'en prennent aux élus ou plus exactement aux permanences de ces élus parce qu'ils sont opposés aux décisions prises par ces élus dont vous faites partie.

La majorité des électeurs est fermement opposée aux accords de commerce international parce que cette forme de commerce est totalement contraire au principe vital de la lutte contre le réchauffement climatique et la défense de la biodiversité. En effet ces accords privilégient les transports à longue distance particulièrement énergivores et polluants et attisent la concurrence aux dépens des activités localisées préservatrices d'emplois. La grande majorité des citoyens de ce pays, de l'Europe voire du monde a déjà bien compris qu'il ne faut plus se battre pour le prix le plus bas mais qu'il faut agir vite pour la survie de nos descendants et de l'humanité.

Aussi, je crois que ce sont des élus comme vous qui font violence aux citoyens en prenant des décisions à contre courant de ce qu'il est urgent de faire pour nos enfants et petits enfants. Devant cette violence faite, même avec des mots, devant ce déni de démocratie de la part des élus, les gens n'ont d'autre échappatoire que la violence dans la rue ! Ne me faites pas croire que vous ne comprenez pas cela.

Comme vous, j'en appelle donc à un ressaisissement ... des élus: que ceux-ci ne se laissent pas manipuler par les lobbies de la finance et du profit. Que ceux-ci tiennent compte de la volonté du peuple qu'ils représentent et ne se retranchent pas derrière un programme et un plan approuvé par environ 20% seulement des votants. Nous sommes au 21ème siècle. Vous avez les moyens de savoir ce que veulent ou ne veulent pas les citoyens compte tenu des énormes moyens de communication actuels. Alors respectez ces citoyens, tous les citoyens comme ce qui est écrit dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Ne votez pas contre la volonté des gens.

Evitez de mettre en péril la démocratie par le déni de la volonté du peuple que vous représentez ! Ce déni est la grande violence qui attise la violence comme vous le dites si bien. Mais êtes vous bien conscient que vous êtes responsable de cette situation ?

 

Valid HTML 5 CSS Valide !    page hébergée par Association-Ginux et générée par web concept en :0.045 secondes